Extrait fermenté de fougère

• Apporte une action préventive et curative contre un large spectre de maladies et de ravageurs des cultures.

• Riche en silice, en potasse, en calcium et en oligo-éléments bien assimilés par la cuticule des plantes.

• Les composés organiques qu’il contient jouent un rôle important dans la santé de la plante. Ils protègent des maladies et des ravageurs.

• L’association avec la décoction de prêle contribue à accroître la protection, apporter de l’énergie aux plantes et des micro-organismes au sol.

• Dosage universel recommandé : 5 % en pulvérisation foliaire, 10 % en pulvérisation au sol. (Consulter la fiche technique)

• Utilisable en agriculture biologique conformément aux règlements européens n°834/2007 et n°889/2008.

20,001.300,00

Effacer

Informations complémentaires

Poids ND
Dimensions ND
Contenance

5,5L, 22,8L, 250L, 1000L

Informations détaillées

L’extrait fermenté (E.F.) de fougère est riche en silice, en potassium, en calcium et en oligoéléments.

Ces éléments sont très bien assimilés par la cuticule des plantes.

Sa richesse en silice renforce la résistance des plantes.

Les composés organiques qu’il contient jouent un rôle important pour la santé de la plante.

Il présente une faible conductivité.

Action préventive sur pucerons cendrés du colza, pucerons lanigères des arbres fruitiers, cicadelles vertes de la vigne.

Il est très efficace sur le taupin et sur le vers du hanneton.

Action préventive sur pucerons et sur cicadelles en grandes cultures.

Action préventive et curative contre les maladies cryptogamiques (rouilles).

Il attire et intoxique les limaces.

L’E.F. de fougère améliore la structure du sol.

L’E.F. de fougère contribue à l’augmentation de la présence des vers de terre.

Nos extraits fermentés de plantes sont utilisables sur toutes cultures en agriculture conventionnelle et aussi en agriculture biologique conformément aux règlements européens n° 834/2007 et n° 889/2008.

Pour une bonne conservation, les bidons sont remplis à ras bord. C’est pour cette raison que les contenances (5,5 L et 22,8L) ne sont pas des chiffres ronds.

Après ouverture et usage incomplet d’un bidon, pour une bonne conservation du reste, veuillez le comprimer pour chasser l’air et faire remonter la préparation jusqu’à ras bord.

En applications foliaires préventives : 5 l/ha tous les 15 jours.

En applications foliaires curatives : 10 l/ha à une semaine d’intervalle.

Possibilité d’apporter de l’extrait fermenté de fougère sur plantules ou sur bourgeons. La faible conductivité de l’E.F. de fougère (par rapport à celle des autres E.F.) évite de risque de supra-appétence (fréquente sur jeunes plantes) qui peut provoquer un appel d’indésirables.

Action sur taupin et vers du hanneton : avant plantation, épandre 400 kg/ha de tourteaux de ricin ou 250 kg de tourteaux de neem sur sol humide et l’incorporer superficiellement. Trois semaines après, pulvériser 10 l/ ha d’E.F. de fougère dans 100 l d’eau sur le sol à renouveler 3 semaines après. C’est un mode d’action par effet lignant des deux composants apportés au sol.

En applications foliaires curatives sur les pucerons lanigères des arbres fruitiers : 2 x 10 l/ha à trois jours d’intervalle.

En application foliaire sur rouille compartimentée: E.F. de fougère 10 l/ha + Cuivrol 100 g/ha.

Possibilité de l’apporter tout au long du cycle de la plante à raison de 1 à 2 traitements par mois selon les besoins.

En traitement curatifs répétés tous les 8 jours, alterner les différentes préparations curatives : décoction de prêles, macérations d’ail, E.F. de fougère, huiles essentielles.

Mélanger E.F. ortie + E.F. consoude + E.F. fougère + E.F. laminaire à la dose totale maximale de 10 l/ha du mélange pour les applications foliaires. L’efficacité des mélanges est décuplée par l’enrichissement de la diversité des micro-organismes et de la composition en minéraux, en oligo-éléments, en ferments et en enzymes.

Mélanger la décoction de prêle à 10 l/ha avec l’E.F. de fougère à 5 l/ha : constitue une association très complémentaire qui enrichie le mélange en photons (énergie), la décoction de prêle en est dépourvue.

Il est très judicieux d’associer 50 à 150 g de Cuivrol ou de Vivacuivre à l’E.F. de fougère pour activer la protéosynthèse.

Il est possible d’associer l’E.F. de fougère aux huiles essentielles.

Si possible éviter les intervalles de moins de huit jours entre deux applications.

Respecter les dosages et en été, limiter le nombre d’applications pour ne pas saturer le sol et fatiguer les plantes (effet chaud et sec).

Il est possible d’associer l’E.F. de fougère aux huiles essentielles.

Ne pas mélanger d’extrait fermenté avec la macération d’ail.

Pas de mélange avec les pesticides de synthèse.

Respecter un délai de 10 à 12 jours après l’application de pesticide de synthèse.

Après une intervention chimique : apporter de l’E.F. de consoude (5 l/ha) + de l’E.F. d’ortie (5 l/ha) + 50 à 150 g de Cuivrol ou de Vivacuivre environ dix jours après pour repositionner le sol et la plante dans le secteur légèrement acide et réduit de la pleine santé et favoriser la protéosynthèse (voir protéosynthèse, protéolyse et trophobiose).

Nos extraits fermentés sont 100 % naturels, ils respectent l’environnement, la santé, apportent de la vie au sol et de la résistance aux plantes. Ils s’emploient en agriculture, au jardin, par les collectivités locales et sur les sites ouverts au public. Vous pouvez les fabriquer vous-même.

La fabrication des extraits fermentés, propices à la vitalité et à la fertilité des plantes et du sol, est effectuée avec soins selon l’expérience et les enseignements de Éric Petiot :

Nos extraits fermentés (purins) sont fabriqués avec des plantes sauvages, fraîches, cueillies le matin et mises en fermentation aussitôt la cueillette. L’eau utilisée est une eau de pluie dynamisée à laquelle nous ajoutons 0.3 % d’EM (micro-organismes efficients). La fermentation est eff­ectuée en milieu anaérobie (sans air), fait l’objet de contrôle quotidien des paramètres électromagnétiques (pH, potentiel rédox et conductivité) et de la teneur en photon pour une qualité constante et optimisée des produits. Lors du soutirage un conservateur naturel est ajouté pour permettre leur conservation durant deux années de stockage à une température comprise entre 5° et 15°.

« Les alternatives Biologiques aux pesticides » de Éric Petiot et Patrick Goater aux éditions de Terran

Cours des formations de Éric Petiot : (http://www.eric-petiot.fr/)

Téléchargements