Basalte volcanique

• Roche volcanique très paramagnétique qui contribue à régénérer les sols et à augmenter leur fertilité avec les micro-organismes sur une période de dix ans.​

• Très riche en silice (42 %), en magnésium (9 %), en fer (10 %), en oxyde de calcium (10 %) et en oligo-éléments.

• Par sa richesse en silice, renforce les tissus des végétaux et augmente leur résistance naturelle aux ravageurs.

• L’apporter de préférence à l’automne, simultanément à une fumure organique et/ou un apport d’extrait fermenté qui décuple son potentiel fertilisant grâce aux micro-organismes.

• Dosage préconisé 500 kg/ha selon les besoins du sol. (Nous contacter pour une réaliser une analyse du niveau de paramagnétisme).

• Calibre de 0-2 mm, valeur paramagnétique de 4500 µCGS.

• Utilisable toute l’année en agriculture biologique : norme CEE n° 2092/91.

0,0020,00

Effacer

Informations complémentaires

Contenance

En sac de 10 kg, Camion de 30 T en vrac, Autres conditionnements me consulter

Informations détaillées

  • Le basalte est une roche magmatique volcanique.
  • Les roches volcaniques sont reconnues les plus fertiles.
  • Les particules paramagnétiques du basalte sont telles de minuscules aiguilles sensibles au champ magnétique terrestre.
  • Elles ont la capacité d’absorber l’énergie émise en continue.
  • Cette énergie accumulée dans le sol est disponible pour la vie du sol et des plantes.
  • En tant que substance originelle de la terre, cette roche volcanique alcaline contribue à la régénération et à l’augmentation de la fertilité du sol.
  • Le niveau de paramagnétisme du sol détermine son degré de fertilité selon les travaux de Phil Callahan. Il a inventé un appareil de mesure du paramagnétisme.
  • Le basalte est riche en minéraux et en oligo-éléments dont le cobalt qui est essentiel à la vie.
  • Il est très riche en silice (42 %), en magnésium (9 %), en fer (10 %) et en oxyde de calcium CaO3 (10 %).
  • La microbiologie du sol est très paramagnétique. Plus un sol est paramagnétique plus il est vivant.
  • L’apport de basalte est la première action à mener pour augmenter la fertilité du sol.
  • Son effet est rapide, durable et souvent spectaculaire.
  • Les effets de l’apport de basalte en agriculture :
    • Le basalte est un structurant efficace du sol : il induit la floculation des argiles compactées. Le sol est davantage aéré, se réchauffe plus facilement et il est moins sensible à l’érosion et à la sécheresse.
    • Il inhibiteur des processus de putréfactions dans le sol.
    • Il stimule le développement des micro-organismes du sol. Il potentialise et amplifie l’action des micro-organismes endogènes et ceux apportés par les extraits fermentés, les micro-organismes efficients (E.M.), le petit lait…
    • Il augmente la capacité d’accueil en micro-organismes.
    • La présence massive de micro-organismes, de ferments et d’enzymes dans le sol accélère la décomposition de la matière organique en humus et augmente la conductivité du sol qui constitue une importante réserve nutritive pour les plantes.
    • La vie microbiologique augmentée décuple la vie macro-biologique (vers de terre, myriapodes, collemboles…).
    • Il permet de rétablir le pouvoir tampon du sol par rapport aux paramètres électromagnétiques (pH, redox, conductivité) et favorise leur bonne orientation vers l’état légèrement acide – réduit.
    • Un niveau paramagnétique important du sol est le préalable nécessaire à l’installation rapide d’un système mycorhizien dans le sol. Les sols non paramagnétiques ont une durée d’installation d’un système mycorhizien très long (6 à 7 ans).
    • Par sa richesse en minéraux et en oligo-éléments dont le cobalt qui est essentiel à la vie, il corrige les carences.
    • Par sa richesse en silice (42 %), il permet de renforcer les tissus des végétaux et d’augmenter leur résistance naturelle aux ravageurs.
    • Il favorise l’aoûtement et la maturation complète des graines et des fruits.
    • Par sa richesse en magnésium (9 %), il améliore les fonctions chlorophylliennes de la plante.
    • Il est également riche en fer (10 %) et en oxyde de calcium CaO3 (10 %).
  • La poudre de basalte est utilisable sur toutes cultures en agriculture conventionnelle et aussi en agriculture biologique.
  • L’apport de basalte est la première action à mener pour augmenter la fertilité du sol.
  • Son effet est rapide, durable et souvent spectaculaire.
  • Les effets de l’apport de basalte en agriculture :
    • Le basalte est un structurant efficace du sol : il induit la floculation des argiles compactées. Le sol est davantage aéré, se réchauffe plus facilement et il est moins sensible à l’érosion et à la sécheresse.
    • Il inhibiteur des processus de putréfactions dans le sol.
    • Il stimule le développement des micro-organismes du sol. Il potentialise et amplifie l’action des micro-organismes endogènes et ceux apportés par les extraits fermentés, les micro-organismes efficients (E.M.), le petit lait…
    • Il augmente la capacité d’accueil en micro-organismes.
    • La présence massive de micro-organismes, de ferments et d’enzymes dans le sol accélère la décomposition de la matière organique en humus et augmente la conductivité du sol qui constitue une importante réserve nutritive pour les plantes.
    • La vie microbiologique augmentée décuple la vie macro-biologique (vers de terre, myriapodes, collemboles…).
    • Il permet de rétablir le pouvoir tampon du sol par rapport aux paramètres électromagnétiques (pH, redox, conductivité) et favorise leur bonne orientation vers l’état légèrement acide – réduit.
    • Un niveau paramagnétique important du sol est le préalable nécessaire à l’installation rapide d’un système mycorhizien dans le sol. Les sols non paramagnétiques ont une durée d’installation d’un système mycorhizien très long (6 à 7 ans).
    • Par sa richesse en minéraux et en oligo-éléments dont le cobalt qui est essentiel à la vie, il corrige les carences.
    • Par sa richesse en silice (42 %), il permet de renforcer les tissus des végétaux et d’augmenter leur résistance naturelle aux ravageurs.
    • Il favorise l’aoûtement et la maturation complète des graines et des fruits.
    • Par sa richesse en magnésium (9 %), il améliore les fonctions chlorophylliennes de la plante.
    • Il est également riche en fer (10 %) et en oxyde de calcium CaO3 (10 %).
  • La poudre de basalte est utilisable sur toutes cultures en agriculture conventionnelle et aussi en agriculture biologique.

La poudre de basalte volcanique est 100 % naturel. Elle respecte l’environnement, augmente la croissance et la résistance des plantes et restaure la fertilité des sols. Elle s’emploie en agriculture, au jardin, par les collectivités locales et sur les sites ouverts au public.

  • Avec l’apport de basalte en novembre, en l’absence de micro-organismes endogènes, il est nécessaire d’apporter une fumure organique et d’incorporer l’ensemble par un léger griffage. Cela permet d’augmenter le potentiel de fertilité du sol.
  • Roche volcanique utilisée en agriculture est finement broyée calibre 0/2 Norme NF n° : EN13139, utilisable toute l’année norme AB CEE n°2092/91.
  • Stocker le basalte au sec.

« Les alternatives Biologiques aux pesticides » de Éric Petiot et Patrick Goater aux éditions de Terran

Cours de la formation « L’agriculture énergétique » de Éric Petiot : (www.eric-petiot.fr)

 L’énergie précède la matière : Le biophysicien allemand Fritz-Albert Popp montra que l’interaction des composés chimiques dans les systèmes vivants est au départ énergétique : l’interaction chimique et physique vient en deuxième.

« On pense en général à la fertilité du sol en termes de capacité d’échange cationique (C.E.C.) et de contenu en macro-éléments. La recherche nous révèle que les propriétés électro-magnétiques peuvent être plus importantes encore pour la fertilité du sol. »
Dr Arden B. Andersen

 

 

« Les alternatives Biologiques aux pesticides » de Éric Petiot et Patrick Goater aux éditions de Terran

Cours de la formation « L’agriculture énergétique » de Éric Petiot : (www.eric-petiot.fr)

 L’énergie précède la matière :

Le biophysicien allemand Fritz-Albert Popp montra que l’interaction des composés chimiques dans les systèmes vivants est au départ énergétique : l’interaction chimique et physique vient en deuxième.

« On pense en général à la fertilité du sol en termes de capacité d’échange cationique (C.E.C.) et de contenu en macro-éléments. La recherche nous révèle que les propriétés électro-magnétiques peuvent être plus importantes encore pour la fertilité du sol. »

Dr Arden B. Andersen

 

 

Téléchargements